Rechercher
  • phseigneurin

Garder la forme : 3ème sujet

Bonjour à tous,

Nous avons vu que pour rester en bonne santé, il est bon de prendre soin de notre "mécanique" en pratiquant une activité physique quotidienne, et pour cela nous devons entretenir nos capacités physiques grâce aux gymnastique de posture (gainage, yoga, ...)

Le ministère des sports est d'ailleurs du même avis et vous trouverez plein d'info sur leur site.


Nous avons vu aussi que comme disait Hippocrate, notre première médecine est notre nourriture. Plutôt que les produit transformés des supermarchés, privilégions les circuits courts (amap, paniers bio, locavorisme, ...) - qui par ailleurs nous livrent à domicile ou en points relais - d'autant que nous avons du temps pour cuisiner !

Cette semaine nous abordons le troisième point : "Un esprit en bonne santé".

J’entends par esprit tout ce qui n'est pas matériel (psychologie, intellect, spiritualité...) : les facteurs de stress sont nombreux en temps "normal", ils peuvent être exacerbés en temps de crise. Comme pour le corps, un travail quotidien permet d'être prêt à "élargir sa zone de confort". Il n'y pas de solutions miracles, chacun doit trouver la méthode qui lui correspond (parfois en associer plusieurs, parfois en changer car nos besoins évoluent).

Le couple ou la solitude, la scolarité des enfants, les conditions de travail modifiées (télétravail, chômage partiel, etc.) ou la perte d'activité, sont autant de facteurs de stress qu'il est bon gérer, pour maîtriser son esprit et rester fort.


  1. La première chose à faire, selon moi, est d'accepter (AVALER). Refuser une situation existante est une perte de temps et d'énergie. On doit comprendre comment nous en sommes arrivé là si possible, pour éviter que cela ne recommence.

  2. On doit voir ce que cette situation nouvelle nous apporte (DIGÉRER), car même si elle est douloureuse, nous pouvons certainement en tirer un enseignement (personnellement, j'apprends à gérer les formalités administratives, je n'aime toujours pas ça, mais je suis un peu plus performant !) et une fois qu'on a tiré un bénéfice, le coût nous semble plus acceptable.

  3. On doit enfin se débarrasser (ÉLIMINER) des émotions négatives (peur, colère, culpabilité, ...). C'est parfois le plus difficile et cela peut nous demander de chercher d'ou viennent ces émotions.

Avaler, Digérer, Éliminer, c'est très physiologique, non?

Pour nous aider dans toutes ces étapes, plusieurs outils sont à notre disposition (comme la gym ou le yoga pour le corps) pour mettre notre esprit dans de bonnes conditions, la méditation, la sophrologie, ...

"Mens sana in corpore sano", ce n'est pas nouveau !

Prenez bien soin de vous !

Ostéopathiquement vôtre.

0 vue